Blog

La mise à l’eau du premier navire 100% électrique

  |   Batteries, nouvelles technologies, transports, Véhicule électrique

La mise à l’eau du premier navire 100% électrique

 

La Chine est aujourd’hui propriétaire du premier navire de transport tout-électrique du monde. Elle teste ce nouveau moyen de transport, plus respectueux de l’environnement.

 

 

Quelques chiffres

 

Le navire de 2 000 tonnes, a été lancé fin 2017 dans la ville de Guangzhou. Il navigue désormais dans la partie intérieure de la rivière des Perles (sud de la Chine, frontière vietnamienne).

Construit par Guangzhou Shipyard International Company Ltd, il peut parcourir environ 80 kilomètres (NEDC ? 🙂 ) après avoir été rechargé pendant deux heures. Ces deux heures représentent le temps nécessaire pour décharger la cargaison du navire lorsqu’il est amarré.

 

D’autres statistiques sur le cargo chinois : une longueur de 70,5 mètres, une capacité de batterie de 2 400 kWh et une vitesse de déplacement de 13 km/h.

 

Ce n’est certainement pas le véhicule électrique le plus rapide aperçu sur l’eau, car il est conçu pour transporter de lourdes marchandises au détriment de la vitesse pure.

 

«Comme le navire est entièrement électrique, il ne présente aucune menace pour l’environnement», a déclaré Huang Jialin, directeur général de la société Hangzhou Modern Ship Design & Research Co, l’entreprise qui a conçu le navire. « La technologie sera bientôt utilisée dans les navires de croisière destinés aux passagers ».

 

bateau navire cargo électrique environnement transport chine monde inspeer assurance véhicule voiture auto

Un bilan écologique encourageant

 

Alors que le bateau électrique est encore un autre signe des changements qui se produisent dans notre relation avec les carburants fossiles, ses cargaisons montrent que nous sommes encore loin d’un changement complet.

 

Ironie du sort, le premier navire de transport tout-électrique du monde est utilisé pour déplacer du… charbon ! (Selon Chen Ji, directeur général de Guangzhou Shipyard International).

 

Donc, bien qu’il ne produise pas d’émissions à lui seul, le cargo contribue encore, en quelque sorte, à la production et à la propagation des émissions de gaz qui conduisent au réchauffement climatique.

 

Objectivement, le bateau électrique offre un meilleur scénario qu’un cargo traditionnel transportant du charbon. Mais on peut facilement voir comment l’utilisation d’une énergie propre pour rendre le charbon moins cher, reste un sujet ambiguë…

 

Espérons que le cargo électrique ne transportera pas de charbon pendant longtemps. Et que la Chine investira de plus en plus dans ce nouveau moyen de transport. Peut-être pour transporter des pièces pour la construction d’éoliennes ? Des panneaux solaires ? Ou même des batteries lithium-ion supplémentaires ?

 

Pour rappel, un cargo « classique » utilisant du fioul lourd, un carburant extremement polluant, rejete autant de polluants dans l’air que… 1 million d’automobiles ! Raison de plus de développer au plus vite le transport maritime électrique.

 

bateau navire cargo électrique environnement transport chine monde inspeer assurance véhicule voiture auto

 

Quel que soit l’avenir à court terme, ce navire électrique prouve à la fois la volonté d’un pays de faire un effort en faveur de l’environnement, mais surtout ouvre la voie à de nouveaux moyens de transport électriques à long terme.

 

Tout comme Edison d’Inspeer assurance VE qui attend impatiemment d’embarquer sur ce premier navire électrique (pour aller pêcher sur la banquise), seriez-vous prêt à faire quelques concessions de temps et de distance pour naviguer en électrique ?

 

bateau navire cargo électrique environnement transport chine monde inspeer assurance véhicule voiture auto



Paste your AdWords Remarketing code here