Blog

Comment assurer son véhicule électrique ?

  |   Assurance, Auto, Batteries, Véhicule électrique

En seulement 7 ans, le paysage automobile s’est profondément modifié. Aujourd’hui pas un seul journal, pas un seul salon de l’automobile qui  ne fait pas allusion à l’essor du véhicule électrique.

 

Comme tout changement, il faut un certain temps pour que les acteurs du secteur s’adaptent à cette arrivée de nouvelles technologies.

 

Aujourd’hui, nous allons faire un tour du côté des assureurs. Leurs contrats sont-ils adaptés à la spécificité du véhicule électrique, ou encore basés sur les bons vieux contrats des véhicules thermiques ?

 

Petit tour d’horizon des particularités du véhicule électrique, et leurs conséquences importantes dans les contrats d’assurance.

 

Nous n’aborderons pas dans cet article les pannes mécaniques (qui sont couvertes par la garantie constructeur), mais les conséquences d’un vol, d’une dégradation ou d’un accident.

 

 

Ma batterie est-elle couverte ?

Organe vital du VE, particulièrement coûteux en cas de défaillance (de 3800 à plus de 10 000 €), la batterie est un élément qui se doit d’être particulièrement bien assuré en cas d’accident ou de vol du véhicule.

 

Si vous êtres propriétaire de la batterie (Kia, BMW, Tesla, etc… ), aucun problème, votre batterie est incluse comme tout élément mécanique dans votre contrat assurance. Mais en cas de location, il faut être particulièrement vigilant :

 

 

La spécificité des batteries en location

Les contrats traditionnels d’assurance partent du principe que le véhicule entier n’appartient qu’à une seule personne : vous.

 

Or, avec la location de la batterie obligatoire chez Renault, ou optionnelle chez Smart ou Nissan, le véhicule ne vous appartient plus totalement. En effet, vous êtes propriétaire de la structure du véhicule, mais locataire de la batterie. D’un point de vue juridique, cette nouveauté change beaucoup de choses : l’assureur devient redevable à 2 entités en cas d’accident ou de vol. Et là, les choses peuvent vite de dégrader en cas de sinistre : à qui et comment l’assureur devra-t-il rembourser les dégâts ?

 

En cas de sinistre, un véhicule est soumis à vétusté, c’est à dire que le remboursement des dégâts dépendra de son ancienneté, c’est habituel. Or, le loueur de la batterie (Batloc pour Renault et Nissan, Daimler-Benz finance pour Smart), lui, n’entend pas les choses de la même oreille, et impose sa propre vision de la vétusté dans le contrat de location de batterie que vous avez signé lors de l’achat de votre véhicule électrique.

 

En conséquence, la batterie devra avoir sa propre clause dans votre contrat d’assurance. Sinon, en cas d’accident ou de vol, vous serez redevable de la valeur de la batterie à votre loueur.

 

Une batterie de véhicule électrique pour coûter plus de 10 000 €

 

Assistance « panne de carburant »… Et la panne sèche électrique alors ?

En signant un contrat d’assurance chez un assureur « traditionnel », vous vous rendrez vite compte que les conditions générales qui vous ont été remises, sont systématiquement basées sur les bons vieux véhicules diesel ou essence.

 

Or, au chapitre de l’assistance, vous vous trouverez face à des clauses ubuesques qui stipulent qu’ « en cas de panne de carburant », votre assureur prendra en charge le rapatriement jusqu’à la station service la plus proche.

 

Or, votre véhicule électrique roule… sans carburant, mais avec de l’électricité, nuance importante ! Légalement, votre assureur pourra vous refuser l’assistance au titre que ce type de panne ne correspond pas à votre contrat, ou bêtement l’appliquer stricto-sensu et vous rapatrier… à la station service la plus proche. Le hic, aujourd’hui en France il n’y a quasiment pas de borne de charge dans les stations-service… Surréaliste.

 

 

« – Votre contrat d’assistance vous amène jusqu’à la prochaine station-service pour faire le plein ! », « – Mais j’ai besoin d’une borne, pas d’une pompe ! »

 

 

L’assurance du câble de charge

Nos ami(e)s qui roulent régulièrement avec leurs véhicules électriques vous le confirmeront, il commence à y avoir du monde aux bornes de charge !

 

Avec le développement rapide de « la voiture électrique pour tous », une conséquence fâcheuse commence à émerger : l’incivilité à la borne de charge. C’est triste, mais c’est la dure réalité : il y a ceux qui jouent le jeu d’attendre leur tour pour charger, et ceux qui préfèrent « passer devant », en usant parfois de la force pour « faire le plein ». Résultat, on commence à voir ici où là des câbles arrachés voire volés. Sachant qu’un câble vaut de 200 € et jusqu’à 600 € pour un CRO (Câble de Recharge Occasionnel), il serait temps que les assureurs tiennent compte de cet accessoire extérieur indispensable à tout VE dans leur contrats.

Aujourd’hui, seul Inspeer Assurance VE couvre ces fameux câbles.

 

Vérifiez que vos câbles de charge sont assurés au même titre que le véhicule électrique (source : Automobile Propre)

 

Véhicule de remplacement : sera-t-il électrique ?

Si vous avez choisi de rouler électrique, ce n’est pas par hasard. Que ce soit par conviction environnementale, par souci d’économies, ou pour la qualité de conduite qu’offre le VE.  A quoi bon se voir attribuer un véhicule thermique le temps de la réparation de votre voiture électrique ?

 

Les contrats d’assurance traditionnels incluent souvent un véhicule de remplacement de « catégorie équivalente à votre véhicule », mais ne se préoccupent jamais du type de carburant avec lequel il fonctionne. Concrètement, un conducteur de Zoé se verra attribuer une Renault Clio DCI ou une Peugeot 208 HDI le temps de sa réparation, le conducteur d’une Nissan Leaf, une Mégane ou Citroën C4 dans la majorité des cas.

 

Inspeer Assurance véhicules électriques, en favorisant l’électromobilité à son maximum, est sensible à l’attachement que les conducteurs ont envers leur voiture électrique, et propose toujours et dans la mesure du possible, un véhicule électrique ou hybride de remplacement le temps des réparations de votre VE.

 

 

Quid du recyclage de la batterie ?

La logique environnementale du véhicule électrique part de sa construction, passe par son utilisation, et se termine -le plus tard possible- par son retrait de la circulation. Il est donc logique que l’assurance tienne compte dès la souscription du contrat, de l’éventuelle destruction du véhicule électrique.

 

Si aujourd’hui recycler un véhicule thermique est monnaie courante pour les démolisseurs et les assureurs, le cas de la batterie (qui peut peser jusqu’à 400 kg !) est encore un véritable flou artistique pour l’assurance traditionnelle. Posez la question à votre assureur habituel, vous serez surpris(e) de sa réaction !

 

 

Et le tarif de mon assurance dans tout ça ?

Rouler électrique, c’est économiser sur le coût du carburant et le coût d’entretien. Mais c’est aussi économiser sur le coût de son assurance auto.

Moins de pièces détachées de par sa conception, des conducteurs souvent très respectueux du code de la route (nous le verrons dans un prochain article), peu de vols, protégés des petits coups de parking grâce aux places réservées « VE », il est logique que la cotisation annuelle soit moins élevée que pour un véhicule thermique équivalent.

 

Pour trouver le meilleur tarif, une seule règle : réalisez toujours plusieurs devis et surtout comparez les garanties.

 

 

Inspeer Assurance véhicules électriques, le bon réflexe

Tout comme les motards, qui préfèreront souscrire un contrat d’assurance dans une mutuelle de motards pour la spécificité de leur conduite et leurs machines (AMV, Moto-verte… ), assurer un véhicule électrique doit passer par une assurance spécifique qui tient compte de tous ces nouveaux paramètres.

 

Inspeer assurance VE n’assure que les véhicules électriques, et vous évite les tracas contractuels, en incluant toutes ces prestations spécifiques au véhicule électrique « clé en main », pour rouler rassuré en électrique !

 

  • Assurance totale de la batterie, louée ou non, dans tous les contrats d’assurance Inspeer
  • Assistance « panne sèche électrique » qui vous amène vers la prochaine borne de recharge
  • Câbles de recharge assurés
  • Prêt d’un véhicule électrique ou hybride en cas de sinistre
  • Recyclage de votre batterie selon les conventions du constructeur
  • La sécurité d’un grand groupe d’assurance mondial : Generali
  • Le « cash-back » en cas de moindre sinistralité des assurés.
  • Et bien plus encore !

 

Bonne route avec Inspeer assurance VE !

 

Mon devis gratuit en ligne chez Inspeer Assurance VE ou par téléphone au 09 72 47 38 47.

 

 

Crédit photo : Laurent Almeras, Automobile Propre, Inspeer Assurance.



Paste your AdWords Remarketing code here