4 situations qui ont le don d’agacer les conducteurs de VE

4 situations qui ont le don d’agacer les conducteurs de VE

  |   Astuces d'Edison, Auto, Batteries, Véhicule électrique

Si la majorité des conducteurs de véhicules électriques sont conquis de leur nouveau mode de transport, certains points ou comportements ont tendance à les énerver. Les problèmes sont variés, d’après ce qui nous a été remonté, si l’on décide d’acheter un véhicule électrique il faut vraiment apprendre a rester Zen en toute circonstance.

 

 

 

 

 » Alors… Où est mon ChargeMap Pass?? »

La collection de cartes Pokémon

 

Connaissez-vous le mythe de l’interopérabilité ? Les entreprises spécialisées dans l’installation de bornes étendent leurs réseaux, et c’est un plaisir de voir de plus en plus de bornes. En revanche, pour utiliser ces bornes, vous devrez vous munir de votre carte d’abonné propre à chaque opérateur afin d’activer et utiliser les bornes de recharge à un tarif préférentiel. Souvent vous pouvez quand même utiliser les bornes sans abonnement, mais pour avoir un tarif abonné sur toutes les bornes, vous devrez posséder une multitude de cartes d’abonnement, chacune entraînant un coût d’abonnement supplémentaire.

 

Le soucis réside dans le fait que la majorité des bornes sont installées et gérées par les syndicats d’énergie locaux présents sur le territoire concerné. Cela entraîne ainsi des règles, tarifs, ou caractéristiques des installations assez disparates d’une région à l’autre. Même s’il est normal que chaque syndicat veuille garder le contrôle de ses bornes sur le territoire, une harmonisation des bornes serait la bienvenue et simplifierait grandement la vie des éco-mobilistes. Le souci de ces cartes est donc principalement un problème de praticité. Si la situation perdure Inspeer finira par vous offrir un joli porte carte pokemon.

 

Il convient d’ajouter que ce souci  d’interopérabilité est pris au sérieux et que certains acteurs s’engagent dans ce sens. Nous pensons à Gireve, qui met en place la principale plateforme d’interopérabilité en France. Grâce à leurs partenariats avec différents opérateurs de bornes (privés comme publics) les usagers peuvent plus facilement utiliser différentes bornes avec une seule et même carte. Il ne reste qu’à souhaiter que cela continue encore sur cette voie pour le bien de la communauté VE.

 

 

 

 

Trouver une borne…. et ne pas pouvoir s’y brancher.

 

Tout(e) conducteur(rice) de voitures électriques a certainement dû avoir la mauvaise surprise une fois arrivé sur un point de recharge de constater que celui ci ne lui permettra pas de se recharger comme il le souhaiterait. Si la borne n’est pas équipée des bonnes prises pour son véhicule il sera contraint d’être très patient et d’utiliser son câble de recharge domestique. Les voitures thermiques ont le même souci, entre le SP 95/98, le diesel (excelium ou non), le GPL… Seulement, en général vous pouvez trouver l’ensemble de ces carburants dans toutes les stations-services.

 

 

 

 

Des tarifs à la roulette.

 

Tout d’abord, nombreuses sont les bornes où le tarif de la recharge n’est pas indiqué. C’est parfois même quelques jours plus tard que vous recevez la facturation. De plus, le problème de la tarification ne s’arrête pas là. En fonction de la zone et de vos abonnements, comme nous l’avons vu dans le premier point des tarifs différents vont s’appliquer. L’autre souci réside dans la comptabilisation car certaines bornes proposent un prix forfaitaire pour une durée limitée, quelque soit la puissance de charge délivrée. Dans ce cas, suivant le type de chargeur et de câble que vous avez sur votre voiture (ou que vous avez acheté par la suite) la charge délivrée ne sera pas la même, mais le prix sera identique. Imaginez la même situation avec les voitures thermiques : une Twingo mettant 15 litres d’essence pour compléter son plein paierait aussi cher qu’un Porsche Cayenne faisant le plein complet.

 

 

 

 

« Sire!!! Y a encore un pécore qui a garé sa charrette sur la place réservé aux carrioles électriques. « 

Et si tout le monde restait à sa place ?

 

Quoi de plus frustrant que d’arriver sur un point de recharge et constater que celui-ci est déjà occupé. Si la place est prise par un VE en train d’effectuer un chargement, il faut prendre son mal en patience et la majorité d’entre vous le comprend j’en suis sûr. En revanche, s’il s’agit d’un véhicule thermique la réaction est complètement différentes et cela est compréhensible. Que dirait notre ami(e) amateur(rice) de voitures thermiques si les conducteurs(rices) de véhicules électriques se mettaient à stationner en face de toutes les pompes de station-service ? Dans la réalité le pompiste interviendrait rapidement vu le manque à gagner. Heureusement depuis une modification du décret R 417-10, le stationnement d’un véhicule thermique sur un emplacement réservé VE est considéré comme stationnement gênant. Dans ce cas c’est la fourrière qui s’en charge. De quoi y réfléchir à deux fois pour la fois prochaine. En revanche, si le véhicule est un véhicule électrique et que celui-ci n’est pas branché ou que sa charge est finie, aucune loi ne permet de le pénaliser ou de faire retirer sa voiture. Dans ce dernier cas il faut faire appel au bon sens et à la courtoisie.

 

 

 

 

Dans un monde parfait :

 

Nous avons essayé de pointer du doigt les problèmes auxquels les usagers de VE doivent faire face. Si l’on veut démocratiser l’usage de la voiture électrique, il est important de prendre conscience qu’une réelle réflexion s’impose à tous les niveaux. Si certains problèmes comme le « squattage » de places relèvent plus du civisme et du savoir vivre, d’autres problèmes peuvent être résolus par des mesures qui sont accessibles.

Espérons que dans quelques années (mois pour les plus optimistes) une simple carte permettra d’avoir accès à l’ensemble des bornes du pays (d’Europe ?). Et que le prix sera affiché et facturé clairement et en temps réelafin de connaitre le coût de sa charge.



Paste your AdWords Remarketing code here